Fond photographie culinaire : comment je fabrique mes supports ?

diy-fond-photographie-culinaire

Fond photographie culinaire : comment je fabrique mes supports ?

Je lève le voile sur la réalisation de mes arrières plans pour mes clichés gourmands. Les photographies culinaires que je réalise se font sur différents supports : fonds vinyles, tissus, bois, tables, ou encore enduit. Dans cet article de blog, je vais vous parler technique de fabrication pour réaliser vous-même votre fond photographie culinaire. Vous verrez comment faire un fond en enduit sur contreplaqué et un en planches de bois. Ce sont des pas à pas, très simples, et à petits prix. En fin d’article, je vous donne également des alternatives à la fabrication 😉 Vous êtes prêts pour le bricolage ?

1. Fond photographie culinaire en enduit

Matériel de bricolage nécessaire

Pour concevoir votre support voici la liste des équipements nécessaires :

  • Plaque de contreplaqué 5-6mm d’épaisseur de 80x60cm (Leroy Merlin, 5,90€)
  • Enduit de rebouchage prêt à l’emploi (Castorama, 6,90€ pour 1kg)
  • Spatule d’application d’enduit
  • Pinceau poils longs
  • Eponge de chantier
  • Echantillons de peinture (Testeurs chez Leroy Merlin ou Castorama, 1,90€)
  • Bombe de vernis

Avec cette liste de matériel, vous allez pouvoir fabriquer deux fonds différents. La plaque de contreplaqué est assez épaisse pour recevoir deux coloris, et faire un recto/verso. Etant donné que vous appliquez de l’enduit des deux côtés de votre plaque, il sera assez rigide, et durera plus longtemps qu’une de 3mm. Cette dernière aura tendance à se tordre ou se bomber, et sera par conséquent plus difficile d’utilisation pour votre stylisme photographique.

J’utilise de l’enduit de rebouchage prêt à l’emploi car la texture est parfaite, et je n’ai pas envie de m’embêter à faire les mélanges. Mais vous pouvez tout à fait acheter de l’enduit en poudre et faire votre préparation. Pour vous aider, avec un pot de 4kg je réalise environs 9 fonds texturés de 80x60cm.

fond photographie culinaire

La particularité des échantillons de peinture c’est qu’ils sont économiques. Pour un fond, vous pouvez en acheter 2 ou 3 selon les différences de teintes que vous souhaitez avoir. Pour ma part, ce que je fais, c’est que j’ai un pot de 2,5L de blanc et un de noir. Car ces deux dernières teintes je les utilise dans tous mes fonds. Donc dans un fond j’utilise en moyenne 3 couleurs : blanc ou noir + 2 teintes. Le blanc ou le noir me permet d’apporter des touches foncées ou claires sur les bords de mon fond photographie culinaire.

Les étapes de fabrication de votre fond photographie culinaire

Enduire le contreplaqué

Tout d’abord, vous prenez votre contreplaqué que vous enduisez sur toute la surface. Ne faites pas une pellicule trop épaisse, au risque qu’elle se désagrège par la suite. Appliquez soit de manière lisse soit texturé, c’est à votre convenance pour le rendu final. En effet, en photographie culinaire, il est plus souvent apprécié un aspect texturé. La matière apporte une meilleure lisibilité de votre cliché. J’ai choisi de l’enduit de rebouchage car il est beaucoup plus granuleux, il a un effet de consistance.

Ensuite, vous laissez reposer votre fond photographie culinaire une nuit entière. Une fois sec, vous allez pouvoir passer à la partie créative !

Mettre en peinture

Pour la mise en couleur, commencez par appliquer votre couleur de base sur la totalité de votre contreplaqué. Puis, vous mélangez votre couleur de base avec une touche de votre deuxième teinte, foncée ou claire, peu importe. Le plus important c’est toujours de partir de votre couleur initiale.

Ce que je fais pour mes supports de photographie c’est que je fais toujours les mêmes tons sur un recto/verso. Vous me demanderez pourquoi ? parce que pour s’y retrouver c’est beaucoup plus facile, je sais que quand je vois un côté bleu clair, j’en déduis que le verso est bleu foncé 😉 Et donc, mon double fond photographie culinaire est toujours d’un coloris. Je m’y retrouve très facilement dans mon classement. Et quand vous commencez à en avoir quelques-uns, c’est très pratique. Si vous voulez en savoir plus sur le matériel de votre studio photo et son organisation, je vous dis tout dans un article..

Dans l’application de votre teinte, vous pouvez faire l’initiale au gros pinceau pour gagner du temps. Et enfin, pour les nuances de votre couleur, faites-le avec des carrés d’éponges, découpés en amont. Vous tapotez par parcimonie sur votre contreplaqué. Le conseil que je peux vous donner, c’est de ne pas faire des trous grands écarts de nuances d’un seul coup, allez-y progressivement, de l’extrémité de votre plaque jusqu’au centre.

crédit photo : cliches de saveurs – ines millet

Comme je texture en amont, au moment de l’enduit, je n’ai pas besoin de le faire en dernière étape. Si vous voulez apporter plus de relief à votre fond photographie culinaire, vous pouvez mettre des coulées de peinture. N’en abusez pas trop, c’est difficile de récupérer ensuite 😉

Et pour finir, je laisse sécher mon fond toute une nuit, pour être sûre de la bonne adhérence.

Appliquer une finition sur votre fond photographie culinaire

Afin de mieux conserver votre fond vous pouvez vaporiser un vernis mat en aérosol. Il faut savoir qu’en photographie culinaire, les surfaces sont souvent maltraitées, par des éclaboussures, des tâches, et des accidents ! Vous n’êtes pas à l’abri de renverser votre bol de soupe, votre vinaigrette etc. Alors prenez les devants, et protégez vos fonds.

fond photographie culinaire
crédit photo : cliches de saveurs – ines millet

Je vous montre le rendu de ce fond en shooting recette. Avec mon style de retouche avec le logiciel lightroom, j’applique des nuances plus ou moins fortes qui font varier la colorimétrie du fond. C’est le même que celui au-dessus avec deux retouches différentes, l’un est plus bleu l’autre plus gris. Il est facile de changer la couleur de vos fonds en retouche alors pas de panique sur le rendu de vos coloris.

2. Support photo avec des planches de bois

Passons maintenant à l’étape de réalisation d’un fond photographie culinaire en bois. Vous avez plusieurs techniques. La plus simple c’est de récupérer un support en bois, type palette, volet, ou juste des planches. J’en ai déjà vu prendre carrément des portes ! Pour cette dernière j’avoue il faut de l’imagination et surtout de la place, mais c’est tout à fait faisable.

La palette de bois ou les planches

Pour réaliser votre fond dans cette matière, il vous faudra clouer les planches entre elles. Mon conseil pour une meilleure stabilité de votre support, c’est de mettre des liteaux (x2) en dessous de vos planches. Cette technique évitera que vos planches ne vrillent, et aussi de poser votre fond sur des tréteaux par exemple.

Une fois que votre fond bois est en une seule pièce, vous allez pouvoir le poncer. J’utilise une ponceuse excentrique (forme ronde) et un papier abrasif de granularité 60. J’aime bien partir d’une base totalement neutre et créer moi même mes aspérités ou patine. Vous pouvez bien évidemment utiliser un papier à poncer beaucoup moins abrasif et conserver la couleur de votre bois, tout dépend de son rendu de départ et l’attendu. Vous n’êtes pas obligé d’acheter une ponceuse, pour ma part c’est un ami qui me la prête quand j’en ai besoin, ce travail peut se faire aussi à la main (c’est plus long alors bon courage si vous en avez plusieurs à faire !)

Parfois, je ne ponce pas le bois à la perfection, pour lui donner plus de particularité et de texture, comme ci-dessous.

diy fond photographie culinaire

Quand vous avez poncé votre bois, vous pouvez passer à la patine. J’applique soit de la peinture, de la lasure, du vernis. Je me sers très souvent de ce que j’ai à la maison, mais dans un magasin de bricolage vous allez trouver tout ce qu’il vous faut.

Le volet est mon nouvel ami pour un fond photographie culinaire

J’ai récemment eu l’idée d’acheter des volets sur leboncoin. En fait, le problème avec les fonds bois faits soi-même c’est que le bois bouge, se déforme, et un fond pas droit ce n’est pas l’idéal en photographie. Donc je me suis mise à chercher des fond en bois déjà, sauf que ça coûte cher, surtout si vous en voulez plusieurs. Et par hasard, je me suis dit je vais tester avec un volet, les gens s’en débarrassent pour pas cher, ils ont une bonne taille, alors pourquoi pas. Et bien je ne suis pas déçue ! J’ai acheté 6 volets pour 40€. Ils mesurent 60x112cm et 98x50cm. Je n’ai pas pris des volets de porte vitrée ceux-là sont quand même un peu trop encombrants !

Comme pour les planches ou les palettes, vous commencez par une partie ponçage, puis peinture ou vernis, et le tour est joué. Ci-dessus, les deux premières photographies, reprennent un volet peint, et la dernière j’ai appliqué un vernis.

La finition du fond bois

Pour chaque fond bois, je réalise un travail d’usure, pour montrer qu’il a du vécu même si je viens juste de le réaliser. Je tape, plante, raye, gratte, griffe à l’aide de tournevis, clous, brosse à décaper, couteau à enduire. Et là c’est pif au mètre, c’est votre esprit créatif qui se lâche ! Le but ultime c’est d’avoir un fond travaillé, avec de la texture, qu’il raconte une histoire.

Il est également possible de laisser votre fond photographie culinaire parfaitement lisse sans à-coups. C’est moins ce que j’aime mais j’en ai un.

3. Des solutions alternatives à la fabrication

Utiliser ce que l’on a chez soi

En photographie culinaire, il existe de nombreuses surfaces possibles, achetées ou créées. Voici quelques idées de ce que vous pourriez utiliser : table en bois, un grand carrelage, l’herbe de votre jardin, table en fer, une nappe, une chute de tissu, un panier etc.

Dans mon métier, la créativité est de rigueur, alors tout objet ou surface peut être détourné et servir à votre ambiance de shooting photo. Allez jeter un oeil à mon portfolio pour vous donner une idée.

Avez vous pensé au support papier ?

Dernière alternative ! C’est un fond photographie culinaire pas cher mais qui a ses limites de durée. Même en prenant soin de votre papier, dès que vous posez une assiette, un produit ça fait une tâche. En revanche, il peut être utile pour les photographies prises avec un angle à 90° pour faire le fond arrière de votre shoot. Et là pas de souci de tâche 😉

Pour les photographies culinaires créatives, ça peut être utile, parce que des couleurs très peps / flashy vous n’avez pas forcément envie de dépenser 70€, alors c’est une bonne solution pour les shooting décalés. En effet, ce ne sont pas les demandes les plus courantes donc investir dans ce type de couleur ou texture n’est pas toujours nécessaire. Ma solution c’est donc le papier.

Vous achetez des grandes feuilles de papier canson (50x65cm) au furet, à cultura, ou top office, ou bureau vallée c’est moins de 2€ la feuille.

packshot-patisserie-culinaire-studio photo lille
crédit photo : clichés de saveurs – ines millet

Où acheter un fond photographie culinaire ?

Si vous souhaitez des supports de qualité il existe plusieurs boutiques qui en proposent. Personnellement j’achète les miens chez “Fond photo Pastry and Travel” c’est une boutique française qui expédie des fonds en simili vinyle. Ils sont de très bonne qualité et lessivable, je n’ai jamais été déçue. Ils sont renouvelés régulièrement. A titre d’information, il faut compter 70€ pour 3 fonds de 75x50cm.

fond photo-debuter en photographie culinaire
crédit photo : cliches de saveurs – ines millet

Voici également d’autres boutiques, mais je n’ai jamais encore commandé chez eux, au final j’en achète peu, je préfère les fabriquer moi-même. Mais quand je vais chez des clients, comme les restaurants, c’est plus pratique un support que je peux rouler dans un tube que de me balader avec un volet !

  • Fond photo boutique
  • Woodville (Celui est très recommandé par d’autres photographes culinaires mais il faut avoir du budget, à partir de 120$ un fond recto/verso) + frais de ports)
  • Capture by Lucy
  • Club backdrop

Voilà je vous ai livré tous mes conseils de réalisation pour un fond photographie culinaire, qu’il soit en bois, en enduit ou encore acheté. Vous avez toutes les informations pour passer à l’action, alors bon shooting photo ! Si vous avez d’autres bons plans, adresses, ou techniques n’hésitez pas à partager en commentaire ci-dessous 😉

Restons en contact sur Instagram ou sur Pinterest j’ai quelques tableaux d’inspiration culinaire et créatif qui devrait vous intéresser !

Ines Millet
inesmillet.communication@gmail.com
Aucun commentaire

Postez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.