Reconversion pro : Comment se former en cuisine pour CAP avec MIAM Lille

comment se former en cuisine-cap-lille-hauts de france

Reconversion pro : Comment se former en cuisine pour CAP avec MIAM Lille

Depuis que j’ai lancé mon studio photo culinaire Clichés de Saveurs, j’avais à coeur de me lancer dans une formation pour maîtriser les techniques de base de la cuisine française. Je voulais une formation à la gastronomie, qui soit facilement adaptable avec mon activité professionnelle. Comment se former en cuisine autrement qu’en passant une année ou deux à l’école ? J’ai trouvé une formation qui coïncide parfaitement avec mon emploi du temps de photographe et styliste culinaire : l’essentiel du CAP cuisine au MIAM à Lille, en Hauts-de-France.

En quoi consiste la formation CAP cuisine avec MIAM ?

L’histoire commence quand je rencontre Pierre, un ancien chef étoilé, qui est en charge de la structure MIAM à Lille. Nous nous sommes connus lorsque je l’ai interviewé pour mon podcast “Les Saveurs”, vous pouvez d’ailleurs retrouver son interview sur les plateformes d’écoute. Durant nos échanges, je lui avais fait part de mon envie de me former sur ma technique, et il m’a parlé de la création de ce parcours de reconversion.

A qui est destinée cette formation ?

Cette formation est destinée aux personnes désireuses de se perfectionner en cuisine, de mieux maîtriser les gestes techniques, et d’appréhender les associations de saveurs. Que vous soyez dans l’optique ou non de passer le CAP cuisine, vous pouvez très bien vous y inscrire.

Combien de temps dure-t-elle ?

La formation se déroule sur 10 jours, soit au total 70h de formation. Ce parcours passe en revue les techniques et les références de la cuisine française, nécessaire à l’obtention du diplôme. Je ne vous dis pas qu’en quelques jours vous allez être des “pros” de la cuisine, mais vous aurez une solide base ou une révision complète.

Quel est son tarif ?

J’ai financé quasiment la totalité de mon stage avec mon compte professionnel formation (CPF). La pépite MIAM coûte 3500€, vous pouvez être pris en charge financièrement par vos organismes de formation. Renseignez-vous auprès de la Chambre des Métiers et de l’artisanat dont dépend MIAM Lille. Renseignez-vous bien, il y a toujours des solutions.

Autre option, vous pouvez choisir quelques modules de la formation, vous n’êtes pas obligé de prendre les 10jours d’un seul coup.

Quelles techniques de cuisine nous avons apprises ?

Durant cette formation, nous avons étudié les points suivants répartis en 9 modules (+1 module d’examen blanc) :

  • Légumes, fruits et fonds de sauce / crème brûlée et fruits Condé
  • Hors d’oeuvre froids et chauds / fruit Melba et crème renversée
  • Viandes rouges et abats / Savarin et éclairs 
  • Volailles / Crêpe Suzette et tarte aux poires (bourdaloue)
  • Poissons ronds / Ile flottante et tarte feuilletée aux pommes
  • Viandes rouges / Mille-feuille et tiramisu
  • Oeufs, coquillages et crustacés / Biscuit chocolat et crème café
  • Viandes blanches / Beignet aux fruits et tarte citron meringuée
  • Poissons plats / Feuillantine aux fruits et macarons

Si vous vous posez la question “Comment se former en cuisine?” cette session répond très bien à ce besoin.

Comment se former en cuisine, mon ressenti après 70h de formation ?

Pour ma part, je ne passais pas l’examen du CAP cuisine, je faisais cette formation pour me professionnaliser davantage. J’étais autodidacte et je souhaitais confirmer mes compétences. Ces 10 jours de formation ont eu lieu en plein confinement n°3 de la période COVID-19. C’était donc une très grande chance de pouvoir continuer à se former durant cette période. Il ne faut pas se mentir, une belle parenthèse gustative, chaque semaine. Il était interessant de voir les évolutions de chacun au fil des semaines.

Facile d’allier formation et vie professionnelle

Comment se former en cuisine lorsque l’on travaille ? Les cours se déroulaient une ou deux fois dans la semaine, nous étions entre 5-6 apprenants et le chef qui dispensait les cours de cuisine. Le gros point positif de cette formation c’est tout d’abord sa flexibilité, le fait de pouvoir continuer à exercer son activité professionnelle. Le deuxième, c’est d’apprendre aux côtés de Pierre Legrand, ancien chef étoilé, qui est d’une sérénité exemplaire ! Il est à la fois passionné et très pédagogue. Sur certaines recettes, nous sommes allés bien plus loin que les attendus du CAP. Mais en même temps, le fait de réaliser cette session avec des adultes, enthousiastes et à minima expérimentés, le permet. Je dirais même que Pierre a dépoussiéré quelques recettes référentes 😉

Le centre de formation MIAM à Lille est plaisant

En plus de mes précédents propos, l’apprentissage des techniques de la cuisine française, a lieu dans un cadre très agréable et moderne. Les postes de travail sont très bien équipés, tout est quasiment neuf, et le bâtiment très récent.

miam lille-atelier-degustation-hauts de france

Des produits remarquables

Un autre point positif, c’est également la qualité des produits que nous avons pu travailler. Le coût de la formation pend en charge l’achat des matières premières, mais je sais bien que Pierre a fait de très bons choix, tant sur leur provenance que sur leur goût ! C’est pourquoi à chaque repas, nous nous sommes régalés.

Pierre a également toujours respecté la saisonnalité des productions et nous avons élaboré nos recettes avec majoritairement des produits locaux. Et quoi de plus local, que le potager en permaculture du MIAM !

comment se former en cuisine

Seul point négatif, on veut la suite maintenant !

Vous l’aurez bien compris, il n’y a pas grand chose à redire sur cette formation. Le nombre de jours est adapté aux besoins des professionnels encore en activité, en lien avec la cuisine ou non. Bien évidemment que 10 jours ne suffisent pas à être un cuisinier et à obtenir son diplôme, c’est comme tout ça se travaille.

En revanche, à la suite de cette session d’apprentissage, j’ai déjà pensé à la suite ! J’ai fait part de mes envies, notamment sur la thématique de la pâtisserie, ou du chocolat, ou encore du dressage bistronomique. J’espère pourvoir concrétiser ces nouveaux souhaits.

Envie de travailler avec Clichés de Saveurs sur vos projets gourmands

En tant que photographe, mais aussi styliste culinaire, je peux vous accompagner dans la réalisation de vos visuels alimentaires ou en lien avec la cuisine. Je vous invite à découvrir mon style via mon portfolio créatif de photographies culinaires. Si vous souhaitez que nous échangions en prenant un café ou par téléphone, contactez-moi ici.

Besoin d’inspiration ? rendez-vous sur mes tableaux pinterest ou sur Linkedin.

Ines Millet
inesmillet.communication@gmail.com
Aucun commentaire

Postez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.