Comment débuter en photographie culinaire ?

debuter en photographie culinaire-studio photo

Comment débuter en photographie culinaire ?

Vous souhaitez vous lancer dans la prise de photo de vos plats préférés ou des recettes que vous avez réalisées ? Ne bougez plus, cet article est fait pour vous ! En tant que photographe culinaire près de Lille, je vais vous livrer quelques conseils pour vous aussi réussir vos clichés gourmands. Que vous soyez passionnés, amateurs, ou futurs professionnels, vous découvrirez des astuces de photographie mais aussi de stylisme culinaire. Alors allons-y, voici ma palette de conseils pour débuter en photographie culinaire.

La photographie culinaire c’est quoi ?

Ce sont des images prêtes à vous faire saliver ! C’est travailler l’esthétique de vos plats, de votre stylisme (accessoires) et de l’ambiance générale. La photographie culinaire est une discipline artistique qui met tout en oeuvre pour vous donner envie de déguster le produit présenté. Quand je parle d’esthétique je ne parle pas forcément d’artifices, dans mes clichés je n’utilise pas de trucages, tous mes plats sont comestibles 😉

Par quoi commencer ?

Quand on veut débuter en photographie culinaire, il faut commencer par des choses simples, ne pas vouloir en faire trop dès la première image. Souvent c’est la première erreur que l’on commet. Il faut comprendre comment se structure une image avant de vouloir réaliser des photographies complexes avec beaucoup d’accessoires.

Choisir son produit

Dans un premier temps, prenez un produit simple, comme un fruit ou un légume, et votre plan de travail ou une table. Votre élément choisi doit être au centre de votre photographie, pas littéralement bien sûr, mais plutôt il doit être central. C’est celui que l’ont doit remarqué ! Je vous recommande d’éviter les produits brillants qui vont provoquer des reflets.

champignons-otera-produits bruts-stylisme culinaire
crédit photo : Ines Millet – Clichés de Saveurs

Tester, essayer, observer

Faites vos premiers tests, essayez différents angles de prise de vue. Prenez le temps d’observez votre produit et la lumière environnante. Vous pouvez expérimentez au minimum cinq clichés différents. Pensez à prendre du recul, ou vue d’en haut, ou de côté, ou encore de face etc. C’est votre première étape d’apprentissage. Au final, c’est comme quand vous allez au musée, tournez autour de votre sujet, pour en voir les différentes facettes.

Je vais être très franche avec vous, il vous faudra du temps avant de franchir les étapes, il faut quelques années de pratique.

Débuter en photographie culinaire avec peu de stylisme

J’entends souvent des personnes qui veulent se lancer dire qu’elles n’ont pas autant de vaisselle ou d’accessoires que je peux posséder. Je vous arrête tout de suite, vous pouvez faire de la photographie culinaire avec une seule assiette, une serviette, et une paire de couverts. Si j’ai autant de matériel c’est parce qu’il s’agit de mon métier, je suis professionnelle, j’ai un studio à disposition des entreprises. A fortiori, il faut énormément de stylisme pour proposer des ambiances qui collent à l’identité de mes clients. J’ai écrit un article sur mon matériel de studio photo culinaire. Mais pour vous c’est différent ! Alors GO, prenez votre smartphone ou votre appareil photo.

Pour démarrer, je vous conseille d’utiliser ce que vous avez à disposition chez vous. Ne courrez pas faire les magasins et à dépenser en achat de vaisselle. Vous n’avez pas les bases, alors vous ne savez pas quoi acheter, donc oubliez.

N’investissez pas non plus dans des flashs de studio. De nombreux photographes se servent de la lumière naturelle, moi y compris principalement. Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur la photographie culinaire en lumière naturelle, n’hésitez pas à consulter mon article dédié. Observez la lumière qui entre dans votre appartement ou maison, mettez vous à proximité, et tentez des clichés.

Raconter une histoire autour de votre produit

Apporter une atmosphère à votre image alimentaire

L’objectif principal pour un cliché gourmand c’est de décrire une histoire, donner une ambiance à votre shooting, tout en mettant en avant votre produit. Ne perdez jamais de vue que la star du shooting c’est votre recette ! Comme je vous l’ai expliqué au début de l’article, commencez par des choses simples. Le produits bruts sont vraiment idéaux pour s’entrainer. Une fois que vous avez expérimenté plusieurs angles de prise de vues, vous pouvez jouer avec votre produit. Souvent ce qui est fait en photographie culinaire c’est de couper les aliments. En effet, cette technique apporte de la vie à votre photo. C’est un peu comme si vous plantiez le décor, la mise en scène devient naturelle.

portfolio photographie stylisme culinaire-ines millet
crédit photo : Ines Millet – Clichés de Saveurs

Avoir le sens du détail pour débuter en photographie culinaire

Un autre conseil que je peux vous donner c’est de jouer avec les détails. Quand j’entends détails, c’est par exemple des miettes de pain, des herbes aromatiques, des graines, des éléments qui contribueront à raconter votre histoire. Vous transporterez alors vos lecteurs ou vos abonnés dans une ambiance. C’est à cet instant que la magie opère. Encore une fois, ici aussi vous devez essayer, vous éparpillez les éléments et vous regardez ce que ça donne. Démarrez par des petites touches, ne déposez pas un kilo de farine sur le plan de travail !

dalgona coffee-debuter en photographie culinaire-cliches de savers-ines millet
crédit photo : Ines Millet – Clichés de Saveurs

Harmoniser les couleurs, jouer sur la complémentarité

Ce qui fait également une photographie gourmande c’est l’harmonie des couleurs. Quand j’ai débuté en photographie j’ai beaucoup utilisé la roue chromatique. N’ayez pas peur c’est votre amie 😉 Elle permet d’accorder vos couleurs de la recette, du stylisme, de votre fond. Elle s’utilise un peu comme un nuancier en décoration. En d’autres termes, c’est une palette de couleurs qui va vous offrir de nombreuses combinaisons.

portfolio photographie stylisme culinaire
crédit photo : Ines Millet – Clichés de Saveurs

Varier les arrières plans

Si vous voulez être plus créatif, je vous préconise d’utiliser un arrière plan. Dans un premier temps, ma version pas chère c’est la feuille canson. Elle est déclinée en plusieurs coloris, c’est parfait pour débuter en photographie culinaire. Et pendant les fêtes de fin d’année, vous pouvez ajouter une guirlande lumineuse en arrière plan.

Allez plus loin en photographie culinaire

Quel(s) objectif(s) photo choisir ?

Pour les personnes ayant déjà un appareil photo type réflex ou hybride, vous pouvez investir dans des objectifs photo. Vous allez avoir beaucoup de choix. Tout dépend de ce que vous avez déjà en stock. Si on prend les basiques : 50mm f1.8, 24-70mm f4, et le 85mm f1.8. Mon prochain investissement sera dans un objectif macro (pour réaliser des gros plans) certainement le 105mm.

Investissez dans des fonds professionnels

Quand vous avez fait le tour de vos essais en photo et que vous voulez faire de nouvelles variantes, je vous conseille de tester de nouveaux fonds. Vous pouvez acheter des nappes, des fonds vinyles, ou du contreplaqué.

fond photo-debuter en photographie culinaire

Travailler son stylisme culinaire

Le plus important pour progresser en photographie alimentaire c’est de travailler son stylisme. Que ce soit tant au niveau de la réalisation de vos recettes que sur les accessoires que vous allez adopter pour votre shooting. C’est comme tout il faut s’exercer ! Il faut soigner la présentation de votre plat. Avec le temps, vous vous débrouillerez de mieux en mieux. Vous aurez l’oeil comme on dit 😉 Et ensuite, vous trouverez votre style, vous aurez votre “Touch”. Il va s’écouler quelques années entre ces étapes, ne croyez pas qu’en un an vous allez performer. Il faut du temps, la photographie culinaire c’est une affaire de patience. D’une part parce qu’il faut allier l’apprentissage de la photographie mais aussi du stylisme culinaire.

Editer vos photos avec des logiciels de retouches

Un autre point essentiel pour s’améliorer c’est de retoucher ses clichés. Peu importe les logiciels que vous allez exploiter, le principal c’est l’éditing même infime soit-il. Néanmoins, je vous cite les plus connus Lightroom et Photoshop. La retouche est indispensable dans le métier de photographe culinaire.

S’inspirer encore et toujours

En photographie culinaire, il faut rester à l’affût des dernières tendances d’ici ou d’ailleurs. Prenez du temps pour observer, cherchez l’inspiration dans les magazines, les blogs, instagram et bien évidemment Pinterest. Attention, s’inspirer ne veut pas dire copier. N’hésitez pas à vous abonner à mes tableaux Pinterest autour de la food photography.

L’organisation sera ta meilleure amie

Un shooting réussi est un shooting bien organisé. Pensez en amont à votre recette, votre choix de stylisme, l’ambiance que vous voulez donner à votre photographie, et à l’angle de vue. Vous pouvez vous préparer une check-list d’étapes à suivre, pour ne pas oublier des éléments. C’est un bon conseil quand on débute je vous assure. Il m’est arrivé de réaliser la photographie et de me rendre compte que j’avais oublié les herbes ou le verre de vin. Et là on recommence, on perd donc du temps, alors maintenant je prévois tout.

Je vous ai détaillé tout ce que vous avez besoin de connaitre pour débuter en photographie culinaire. J’ai réuni tout ce que je sais et tout ce qui m’a aidé pour avancer progressivement à obtenir des clichés de plus en plus professionnels. Et ce n’est pas fini, je continue d’apprendre et de m’améliorer. Il faut du temps, je l’ai dit, l’expérience s’acquiert avec du travail, de l’investissement personnel, mais il ne faut pas se mentir financier également.

Alors à vos essais ! N’hésitez pas à me partager vos comptes instagram que j’aille voir vos progrès. Suivez mon actualité sur Clichés de Saveurs.

Ines Millet
inesmillet.communication@gmail.com
Aucun commentaire

Postez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur porta. velit, dictum lectus id, justo sed luctus massa venenatis vel,